• Chapitre 43: Que me fais tu faire Liz?

    Je soupirais et chevauchais mon hellfest.

    -Je ferais bien de commencer par faire un tour des enfers.

    Je postais des affiches d'elle un peu partout dans les enfers. Ensuite, je fis le tour des endroits où nous avions l'habitude d'aller.

    Je fini ma course au gobelin hurleur. Je laissais mon hellfest à l'écurie en attendant et rentrais.

    Bizarrement il n'y avait presque personne. Mais ça ne m'empêchait pas de m'installer à la table du fond, comme à mon habitude.

    -Loin des regards et seul. Je préfère largement ça.

    Bon bien entendu, les démons qui rentraient et qui me voyaient me faisaient la révérence. Il y avais également des succubes qui essayaient de me draguer, mais je connais leur réputation sanguinaire, surtout avec les hommes.

    Je remerciais Sam pour m'avoir servi ma boisson et commençais à boire. Je restais avec le regard dans le vide, puis m'apprêtais à partir, lorsque j'entendis qu'on parlait de moi.

    -Il paraît que le roi est parti pour sauver un ange.

    -Pff.. un démon qui a pitié pour un ange. C'est pathétique! J'aurais dû le tuer lorsque j'en avais encore l'occasion.

    -Tu as su l'approcher?

    -Ouais. J'ai pu mais Satan a changé d'avis et m'a empêché de le tuer.

    Le démon qui a failli me tuer vu que je l'observais et me regardai avec insistance avant de lâcher:

    -T'as un problème?

    J'avançais vers lui, mis mon visage près du sien et lui dit:

    -Le roi c'est moi!

    Et je lui faisais le coup du lapin. Sa tête tomba mollement sur la table, pendant que je me frottais les mains avec satisfaction.

    -Ça c'est fait!

    -Monstre!

    Le garçon qui était avec lui essaya de me frapper. Mais je parais aisément son coup et lui fis une clé de bras.

    -J'ai peut être qu'un seul œil mais faut pas abuser non plus!

    -Lâche moi!

    -Et puis quoi encore?!

    Je lui donnais un coup sur la tête pour l'endormir, je payais et je m'en allais sur le dos de mon hellfest lorsque je fus interrompu par une personne qui m'appela.

    Je regardais autour de moi, mais ne vis personne. J'ai surement rêvé. 

    Je voulais aller au paradis mais un démon au paradis serait assez mal vu.

    -Y'a plus qu'à aller voir Frida. pas trop le choix de toute façon.

    Je caressais mon hellfest et le renvoyais en enfer, pendant que je déployai mes ailes et je m'envolais jusqu'au portail.

    -Bonjour!

    -...

    -Il y a quelqu'un? Frida?

    Toujours pas de réponse.

    -Bizarre.

    Je regardais dans son bureau mais je ne vis qu'un mot, annonçant qu'elle serait de retour demain.

    -Mince. Bon bah je vais repartir alors.

    Je m'apprêtais à m'envoler lorsque j'entendis un bruit sourd. Je fouillais la pièce du regard, et vu que la porte d'un placard bougeait comme si quelqu'un essayait de l'enfoncer.

    Je l'ouvrais et vis Frida tomber ballonnée avec les mains et les pieds liées derrière le dos.

    Je desserrais ses liens et elle se précipita vers le tableau de contrôle.

    -J'espère qu'ils n'ont pas atteint leur but...

    -Bonjour quand même hein.

    -Désolée mais je n'ai pas... Qu'est-il arrivé à ton œil?

    -Une longue histoire. Mais que s'est-il passé?

    -Je vois tu ne veux pas en parler. Je comprends. Liz est partie sur terre comme tu l'auras deviné, mais un peu de temps après son départ quelqu'un m'a assommé et est parti.

    -Ah? ça me dis rien qui vaille..

    -Est tu prêt pour un retour sur terre?

    -J'ai pas trop le choix je pense.

    -Si tu veux la revoir vivante.

    -Tout de suite avec les grands mots hein! Enfin bref.

    Je prenais un collier pour le retour et m'installais dans la machine.

    Frida lança le processus et je fus de retour sur terre.

    -Et revoilà mon corps d'humain. Berk. Heureusement que j'ai encore mes pouvoirs.

    Mais il faisait déjà noir. Il fallait que je retrouve la maison de kaneki qui se trouvait... je ne sais ou en fait.

    Je me baladais dans les rues pour essayer de retrouver sa maison lorsque je tombais sur un groupe d'hommes qui discutaient a propos d'une fille qui leur aurait mis une raclée.

    -Quand je pense qu'on a été battu par une fille... ça me dégoûte!

    -T'inquiète pas on l'aura.

    Le dernier du groupe remarqua que j'écoutais leur discussions, il m'interpella agressivement en me demandant si je connaissais cette fille.

    -Un peu que je la connais.

    -Tu vas nous balancer tout ce que tu sais sur elle!

    -Pfff vous penser vraiment que vous me faites peur?

    -Tu va voir!

    Un des hommes chargea, mais je me contentais d'attraper son poing et de donner un coup de coude dans l'articulation du bras.

    Il repartait en hurlant, et les deux derniers hommes me chargèrent en même temps.

    -Tant mieux ça sera plus vite fini ainsi.

    Je fonçais sur l'un des hommes pour lui donner un coup de tête dans l'estomac, et faisais une clé de bras à l'autre.

    -Alors on fait moins les malins hein?

    -Arrête arrête!

    -Tu tu tu. Dis-moi d'abord tout ce que tu sais sur la fille avant que j'arrache ton bras.

    -D'accord d'accord... Elle était de taille moyenne, avais des cheveux longs et marron, avec les yeux bleus.

    Je relâchais mon emprise et lui faisait une tape amicale sur la joue. Je me levais et marchais, puis m'abaissais.

    Un des hommes passa au-dessus de moi et s'étala.

    -Bon pour toi ça sera double tarif.

    Je sortais mes kagunes que j'enfonçais dans ses mains et ses jambes. Ensuite, je me baissais et lui dis:

    -Voilà! Faut pas me chercher.

    Il hurlait de douleur, ce qui m'énerva. Je lui coupais la tête, puis je le mangeais. Je léchais le sang présent sur mes kagunes, les rangeait, puis finit par trouver la maison de Ken.

    Je pris soin de bien verrouiller les portes et fenêtres, me mis en pyjama et dormis. Une rude journée m'attend demain.

     

     

     

     

     

    « Chapitre 42: Le début du voyageChapitre 44: Une rencontre peu banale »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :