• Chapitre 34: Le duel ange/démon

    Une fois les deux jours accordés par moi-même pour s'entraîner passer, je me retrouvais pour la seconde fois à la salle de combat. En attendant que la cocotte arrive, je regardais autour de moi, puis remarquais le pilier ou j'avais assassiné Chris.

    J'avançais vers ce même pilier, et remarquais qu'on voyait encore le trou ou la lame avait été plantée... La lame qui avait transpercé le cœur de Chris. Que je tenais en ce moment même dans ma main. Je la regardais, avec un léger dégoût. Mais alors que je m'apprêtais à me la planter en plein cœur, pour rejoindre Chris, Liz est arrivée. 

    -Mais qu'est-ce que tu fais la Vass?

    -Hmpf. Je m'apprêtais juste à rejoindre Chris.

    -Non mais ça va pas la tête?

    -Si. ça va très bien l'ange. Bon, on fait notre duel ou non?

    -Oui. Je suis venue pour ça après tout. Quelles sont les règles?

    -Bien. Les règles sont les mêmes que ton combat avec Tara. Aucun sort vaudou, et aucune aide extérieure.

    -ça me va.

    Mais avant de commencer le duel, je formais une barrière magique autour de l'arène. Car si Théo voulait se mêler du combat, je pense qu'il me tuerait à mains nue cette fois.

    Une fois la barrière magique installée, nous commencions le duel.

    Là encore, les coups et les sorts fusaient. Elle commençait à perdre du terrain, et fini même par se retrouver par terre. Je la contemplais, et tournai les talons, lorsque j'entendis une voix qui me disait de l'assassiner tant que l'occasion était présente.

    Je regardais autour de moi, cherchant l'origine de la voix, et cru voir mon père.

    -Ce n'est pas possible... Il est mort...

    Je me mis à genoux, me tenant la tête pour essayer de chasser la voix de mon esprit et entendis une autre voix cette fois. Celle de Théo.

    Il avait vu Liz par terre et pensait que je l'avais assassinée. Il essaya de briser la barrière sans succès, mais le temps de déconcentration que j'ai eu l'aida à briser la barrière. Il se rua vers moi et recommença à me frapper au visage.

    J'étais sonné, je ne savais pas réagir, affaibli par le taux de magie utiliser pour le défi, pendant que Théo me frappait, sans cesse... Mais une voix se fit entendre, et les coups ont cessé. Je ne voyais que le néant autour de moi, et me sentais mourir.

    J'aurais pas été roi longtemps...

     

     

    « Chapitre 33: Une promesse incoutournableChapitre 35: Le royaume des morts »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :