• -Hmmm

    -Quelque chose ne va pas monsieur?

    -Oh non rien.

    Je ne souhaitais pas vraiment lui dire que je venais juste de tuer un autre Alexis. Puis, je ne comprenais pas un truc.

    Pourquoi avais-je une aile d'ange et une de démon? Mon père serait-il sorti avec une ange? Ce qui expliquerait quand même pourquoi il a tué ma mère... Mais malgré cela... Alexis aurait pu me tuer également. Je n'étais qu'un jeune enfant lorsque mon père l'as engager pour me tuer. J'ai beau ne pas avoir une bonne mémoire, ce souvenir restera graver dans ma mémoire jusqu'à ma mort.

    Bref. Comme pour me tirer de mes pensées, j'entendis un bruit étrange.

    Théo, qui courait à ma rencontre, tenta de m'expliquer essoufflé:

    -Chambre...œufs...dragons...

    -Chambre œufs dragon? Heu...

    Théo, avait repris son souffle et continua:

    -Dans ta chambre, les œufs de dragons ont éclos.

    Je fonçais dans ma chambre, pour voir les trois dragons.

    Le premier qui à éclos était de couleur jade, et il peinait un peu à sortir de sa coquille ce qui me fit rire. Mais apparemment le dragon le remarqua et se vexa. Quel bon départ... Le second dragon lui, était de couleur blanche, avec des ailes d'anges. Décidément...  Le dernier dragon quant à lui était noir aux yeux rouges. 

    Celui-ci était surement celui qui me plaisait de plus. Je tentais de les approcher, mais ils tentèrent d'attraper ma main. (Et bien entendu je me suis renseigné avant, je savais qu'ils étaient carnivores.)

    -Heureusement que t'as retiré ta main Vass, sinon t'aurais pas eu qu'un œil en moins. S'il t'aurait chopé la main je t'aurais mis un crochet pour t'appeler le roi des pirates démoniaque.

    -Ha ha ha. Très drôle Théo très drôle. Va chercher de la viande si tu veux pas que je te fasse servir de dîner aux dragons.

    -Oui mon capitaine!

    Et sur ses mots il s'en alla. Mais quel boulet celui la... Je me demande pourquoi je le garde.

    Enfin, Il amena la viande. J'eus à peine le temps de la déposer par terre qu'ils se jetèrent dessus.

    Une fois qu'ils ont eu leur estomac plein, ils baillèrent et s'endormirent. Une bonne chose de faite.

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Je pris les dragons, je les déposais dans mon lit entre les couvertures pour qu'ils aient plus chaud, puis parti sur la pointe des pieds et ferma la porte. 

    -Ils sont endormis Vass?

    -Ouais Théo. Il vaut mieux éviter d'aller dans ma chambre pour le moment je veux pas les réveiller.

    Nous sommes donc parti dans la salle du trône où Alexis et Kaneki m'attendaient.

    -Un problème les gars?

    -Et ben on entendait de drôle de bruits dans ta chambre alors on est venu te demander ce qu'il c'était passer.

    -Ah d'accord. Ce sont les dragons que j'ai acheté dans un marché. Oh j'oubliais.

    Je me tournais vers Théo et lui donna une claque sur la tête.

    -Aie! Mais pourquoi t'as faits ça?

    -De la part du seigneur des pirates démoniaques!

    -Rhô tu va pas me dire que t'as pas aimé ma blague quand même?

    -Ben... Si j'aurais perdu ma main je t'avoue que j'aurais nettement moins apprécié que maintenant.

    -Rhô la la mais t'est pas drôle.

    J'ignorais sa remarque et je tendis l'oreille, j'ai cru entendre des voix. Et effectivement, marie était en train de discuter avec les gardes.

    -Laissez-moi passer! Je veux remercier le roi!

    -Inutile, il est en entrevue avec son conseil.

    Je soupirais et me levais pour ouvrir les portes.

    Les gardes se retournèrent et se mirent au garde-à-vous.

    -Cette demoiselle veut rentrer mon roi!

    -Et une minute... Tu es le garde qui m'a déjà chercher des noises toi!

    Je lui donnais un coup de poing dans la mâchoire, Je me tournais ensuite vers Marie en me secouant la main.

    -Il va falloir que je reprenne l'entrainement je commence à prendre un coup de mou.

    -Très drôle mon roi. Et merci.

    -Euh de riens. Tu peux rentrer.

    Je retournais dans la salle de trône suivi de Marie. Je m'installais, et appelais mon propre cerbère.

    -Bon sur ce, tu es venue pourquoi Marie?

    -Premièrement pour vous remercier. Deuxièmement pour vous encourager.

    -M'encourager? pourquoi donc?

    -Pour l'entrainement de mon fils... Il n'arrête pas d'en parler depuis notre rencontre.

    -Et bien... Il est un peu jeune non? Et puis j'ai l'impression que je devais faire quelque chose, mais je ne sais plus quoi.

    -Je le sais qu'il est jeune, mais il est coriace, ça je peux vous l'assurer.

    -Et bien soit. Il en sera ainsi j'entraînerai ton fils.

    -Merci beaucoup!

    -Aucun problème. Mais il devra patienter, car je vais surement partir du royaume un moment.

    -Pourquoi donc?

    -J'ai l'impression que ce que je devrai faire durera un moment. Je vais me renseigner.

    -Bien. Merci quand même.

    Elle fis la révérence et elle parti. Une fois la porte fermée, je partis dans ma salle d'entraînement, demandant au passage à un de mes gardes d'appeler Théo.

    J'étais en plein entraînement lorsque Théo arriva.

    -Tu m'as faits appeler?

    -Ouais.

    Je me relevais du tapis d'haltère, remis deux nouveaux poids, me recouchais et dis:

    -J'ai l'impression *hmph* j'ai l'impression que *hmph* j'avais une mission du genre.... sauvé quelqu'un.

    -Ben ouais tu devais sauver Liz.

    -Liz?!

    Je laissais tomber l'haltère de surprise et manquais de m'étrangler avec. Heureusement j'ai pu la soulever avec l'aide de Théo.

    Je passais ma main sur ma gorge et remerciais Théo.

    -Décidément t'as pas de chance.

    -Ouaip. Hmpf.

    Je remettais vite mon t-Shirt, et parti dans ma chambre. Je m'apprêtais à partir, mais oubliais le trône. 

    J'allais voir Théo en vitesse, pour lui demander de me remplacer sur le trône pour une durée indéterminée.

    -Ok mais pourquoi?

    -Je... je dois partir.

    -Et je peux savoir où?

    -Rhô la la mais quel curieux celui la alors!

    -C'est bon c'est bon je vais te remplacer sur le trône.

    -Bien. Si jamais t'as besoin d'aide envoie un message télépathique.

    -T'inquiète j'y penserai.

    Je le remerciais, puis j'allais prévenir Marie en déposant un mot pour lui dire que je partais effectivement, et qu'a mon retour j'entraînerai Alexis.

    Et enfin, je passais à l'écurie pour prendre mon Hellfest, qui m'aidera beaucoup pour mon voyage.

    Même si je commence un peu à en avoir ma claque de toujours partir à sa recherche.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Je soupirais et chevauchais mon hellfest.

    -Je ferais bien de commencer par faire un tour des enfers.

    Je postais des affiches d'elle un peu partout dans les enfers. Ensuite, je fis le tour des endroits où nous avions l'habitude d'aller.

    Je fini ma course au gobelin hurleur. Je laissais mon hellfest à l'écurie en attendant et rentrais.

    Bizarrement il n'y avait presque personne. Mais ça ne m'empêchait pas de m'installer à la table du fond, comme à mon habitude.

    -Loin des regards et seul. Je préfère largement ça.

    Bon bien entendu, les démons qui rentraient et qui me voyaient me faisaient la révérence. Il y avais également des succubes qui essayaient de me draguer, mais je connais leur réputation sanguinaire, surtout avec les hommes.

    Je remerciais Sam pour m'avoir servi ma boisson et commençais à boire. Je restais avec le regard dans le vide, puis m'apprêtais à partir, lorsque j'entendis qu'on parlait de moi.

    -Il paraît que le roi est parti pour sauver un ange.

    -Pff.. un démon qui a pitié pour un ange. C'est pathétique! J'aurais dû le tuer lorsque j'en avais encore l'occasion.

    -Tu as su l'approcher?

    -Ouais. J'ai pu mais Satan a changé d'avis et m'a empêché de le tuer.

    Le démon qui a failli me tuer vu que je l'observais et me regardai avec insistance avant de lâcher:

    -T'as un problème?

    J'avançais vers lui, mis mon visage près du sien et lui dit:

    -Le roi c'est moi!

    Et je lui faisais le coup du lapin. Sa tête tomba mollement sur la table, pendant que je me frottais les mains avec satisfaction.

    -Ça c'est fait!

    -Monstre!

    Le garçon qui était avec lui essaya de me frapper. Mais je parais aisément son coup et lui fis une clé de bras.

    -J'ai peut être qu'un seul œil mais faut pas abuser non plus!

    -Lâche moi!

    -Et puis quoi encore?!

    Je lui donnais un coup sur la tête pour l'endormir, je payais et je m'en allais sur le dos de mon hellfest lorsque je fus interrompu par une personne qui m'appela.

    Je regardais autour de moi, mais ne vis personne. J'ai surement rêvé. 

    Je voulais aller au paradis mais un démon au paradis serait assez mal vu.

    -Y'a plus qu'à aller voir Frida. pas trop le choix de toute façon.

    Je caressais mon hellfest et le renvoyais en enfer, pendant que je déployai mes ailes et je m'envolais jusqu'au portail.

    -Bonjour!

    -...

    -Il y a quelqu'un? Frida?

    Toujours pas de réponse.

    -Bizarre.

    Je regardais dans son bureau mais je ne vis qu'un mot, annonçant qu'elle serait de retour demain.

    -Mince. Bon bah je vais repartir alors.

    Je m'apprêtais à m'envoler lorsque j'entendis un bruit sourd. Je fouillais la pièce du regard, et vu que la porte d'un placard bougeait comme si quelqu'un essayait de l'enfoncer.

    Je l'ouvrais et vis Frida tomber ballonnée avec les mains et les pieds liées derrière le dos.

    Je desserrais ses liens et elle se précipita vers le tableau de contrôle.

    -J'espère qu'ils n'ont pas atteint leur but...

    -Bonjour quand même hein.

    -Désolée mais je n'ai pas... Qu'est-il arrivé à ton œil?

    -Une longue histoire. Mais que s'est-il passé?

    -Je vois tu ne veux pas en parler. Je comprends. Liz est partie sur terre comme tu l'auras deviné, mais un peu de temps après son départ quelqu'un m'a assommé et est parti.

    -Ah? ça me dis rien qui vaille..

    -Est tu prêt pour un retour sur terre?

    -J'ai pas trop le choix je pense.

    -Si tu veux la revoir vivante.

    -Tout de suite avec les grands mots hein! Enfin bref.

    Je prenais un collier pour le retour et m'installais dans la machine.

    Frida lança le processus et je fus de retour sur terre.

    -Et revoilà mon corps d'humain. Berk. Heureusement que j'ai encore mes pouvoirs.

    Mais il faisait déjà noir. Il fallait que je retrouve la maison de kaneki qui se trouvait... je ne sais ou en fait.

    Je me baladais dans les rues pour essayer de retrouver sa maison lorsque je tombais sur un groupe d'hommes qui discutaient a propos d'une fille qui leur aurait mis une raclée.

    -Quand je pense qu'on a été battu par une fille... ça me dégoûte!

    -T'inquiète pas on l'aura.

    Le dernier du groupe remarqua que j'écoutais leur discussions, il m'interpella agressivement en me demandant si je connaissais cette fille.

    -Un peu que je la connais.

    -Tu vas nous balancer tout ce que tu sais sur elle!

    -Pfff vous penser vraiment que vous me faites peur?

    -Tu va voir!

    Un des hommes chargea, mais je me contentais d'attraper son poing et de donner un coup de coude dans l'articulation du bras.

    Il repartait en hurlant, et les deux derniers hommes me chargèrent en même temps.

    -Tant mieux ça sera plus vite fini ainsi.

    Je fonçais sur l'un des hommes pour lui donner un coup de tête dans l'estomac, et faisais une clé de bras à l'autre.

    -Alors on fait moins les malins hein?

    -Arrête arrête!

    -Tu tu tu. Dis-moi d'abord tout ce que tu sais sur la fille avant que j'arrache ton bras.

    -D'accord d'accord... Elle était de taille moyenne, avais des cheveux longs et marron, avec les yeux bleus.

    Je relâchais mon emprise et lui faisait une tape amicale sur la joue. Je me levais et marchais, puis m'abaissais.

    Un des hommes passa au-dessus de moi et s'étala.

    -Bon pour toi ça sera double tarif.

    Je sortais mes kagunes que j'enfonçais dans ses mains et ses jambes. Ensuite, je me baissais et lui dis:

    -Voilà! Faut pas me chercher.

    Il hurlait de douleur, ce qui m'énerva. Je lui coupais la tête, puis je le mangeais. Je léchais le sang présent sur mes kagunes, les rangeait, puis finit par trouver la maison de Ken.

    Je pris soin de bien verrouiller les portes et fenêtres, me mis en pyjama et dormis. Une rude journée m'attend demain.

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Je me réveillais très fatigué. Il faut dire que quand je me suis levé, il était midi.

    -Rhô là! ça faisait longtemps que j'avais plus autant dormi!

    Heureusement que Théo n'est pas là d'ailleurs, je pense qu'il m'aurait balancé un seau d'eau sur la tête, comme il l'avait déjà fait avec Chris quand il était encore vivant. D'ailleurs, un souvenir me revenait.

    Je faisais la grasse matinée et ces deux enfoirés ont décidé de me balancer un seau d'eau rempli de glaçons et d'œil de troll pour me réveiller.

    C'était la bonne vieille époque.

    Enfin bref. Je faisais quelques exercices tout en allumant ce que les humains appellent la télévision. Lorsque je m'apprêtais à partir, je vis les restes de celui que j'avais tué à la télévision. Et apparemment je suis activement recherché pour coups, blessures, et meurtre.

    -Super... Il va falloir que je me cache pour poursuivre mes recherches a cause de stupides humains. J'aurais mieux fait de les tuer quand j'en avais encore l'occasion!

    Sur ce je mettais ma capuche et sorti. Encore une fois je ne savais pas où chercher surtout que la ville était assez grande. Je me baladais, puis finis par m'asseoir sur un banc à l'ombre.

    J'étais en train de m'assoupir lorsque je crut reconnaître Liz sous sa forme humaine.

    -Liz?!

    -Pardon?

    -M'enfin Liz tu ne me reconnais pas?

    -Heu excusez-moi monsieur mais vous devez confondre. Je m'appelle Luna et non Liz.

    -Luna?! Non de Zeus le même nom que ma fille!

    -Je suis heureuse de l'apprendre monsieur mais laissez-moi tranquille ou j'appelle mon mari!

    -Comment ça ton mari?! On devait se marier au cas où!

    -Vous rêvez! Maintenant laissez-moi tranquille!

    Et elle me laissa là, planter en plein milieu de la rue. Je me retournais et donnais un coup de poing tellement fort dans un poteau qu'il se plia légèrement, laissant ma main en sang.

    -Si c'est comme ça, malheur a toi et a ton homme sale traîtresse!

    Je retournais dans la maison de kaneki et pris le collier pour retourner chez moi, en précisant que je voulais aller en enfer.

    Lorsque je suis rentré, je me ruais à la salle de sports pour commencer à me défouler sur le sac de frappe mais il ne résista pas à mes coups. Théo me remarqua et essaya de m'interroger mais je le repoussais assez violemment et sortit des enfers pour me diriger dans la forêt des yétis.

    Il fallait que je me défoule pour passer ma colère. J'ai décidé de frapper dans la première chose que je voyais, un mur. Mais cette fois mes deux mains saignèrent, même celle sur laquelle j'avais mis un bandage pour éviter de contaminer la plaie.

    Alors que j'étais en train de chercher quelque chose pour mettre sur mes plaies, je sentis un tremblement de terre et je fus emporter haut dans le ciel... Par un troll.

    -MATTH VOULOIR DORMIR! POURQUOI PETIT HUMAIN FAIRE AUTANT DE BRUIT?

    -LÂCHE-MOI GROSSE BRUTE OU TU VA SAVOIR CE QUE LE NOUVEAU SATAN PEUX FAIRE!

    -TOI SATAN? BOUHAHAHAHA MATTH BIEN RIRE!

    -Allons bon ça n'a pas fait le tour des enfers finalement? J'ai assassiné mon père.

    -OH! MOI PAS SAVOIR!

    Il me déposa sur le sommet de la montagne pour qu'on puisse être à la même hauteur lorsqu'on entendit un hurlement de bébé.

    -BÉBÉ RÉVEILLER PAR TA FAUTE! MATTH ÉCRASER TOI!

    -ATTENDS!

    -NON! TOI AVOIR RÉVEILLER BÉBÉ ALORS MOI TUER TOI!

    -A-A-ATTENDS! ET SI JE FAISAIT DORMIR TON BÉBÉ A NOUVEAU?

    -QUOI? POSSIBLE MAIS...

    -Mais...?

    -TROP DANGEREUX!

    -T'inquiète! j'ai pas peur des défis. Puis j'ai déjà du affronter la colère de ma meilleure amie alors.

    -BOUHAHAHAHAHAHAH TRÈS DRÔLE!

    -Ouais... Si on veut.

    Il n'entendit pas ma remarque couverte par son rire. Lorsqu'il eut fini de rire, il me prit par surprise et me mis sur son épaule.

    -Hééééé tu m'amènes où?

    -ENDROIT DANGEREUX.

    -Ok mais où exactement?

    Il ne me répondit pas et continuait de marcher. Même pour un troll qui doit mesurer dans les dix mètres, ce n'est pas aisé de marcher dans la forêt.

    Un moment après, il me déposa devant un arbre géant.

    -C'est là j'imagine?

    -OUI.

    -Et... je dois faire quoi?

    -MONTER RÉCUPÉRER DU MIEL POUR AIDER BÉBÉ A DORMIR.

    -Et pourquoi tu va pas le chercher toi-même? C'est à ta hauteur.

    -ABEILLES PAS VOULOIR.

    -Oh. Je comprends mieux.

    Sur ces mots, il partit se cacher... Enfin s'accroupir derrière des arbres avec un arbre devant son visage.

    -T'est pas caché coco.

    -SI! TOI PAS VOIR MOI.

    Je me frappais le front du plat de la main, puis je me tournais vers l'arbre.

    Je déployais mes ailes, et commençais à voler. Le voyage me sembla long, très long. 
    Je me reposais dans un creux de l'arbre, puis recommençais à voler, jusqu'à la ruche. Je me reposais encore un peu, puis entrais.

    Toutes les abeilles me regardèrent avec attention, comme si j'étais un extraterrestre. Mais il est vrai qu'ils ne doivent pas souvent avoir la visite d'anges ou de démons surtout à cette hauteur. Mais soit.

    Je me grattais la tête tout en cherchant le passage lorsqu'une abeille m'interpella.  

    -Bzz bzz?

    -Hein?

    -Bzzzz?

    -Euh...

    À ce moment, un petit homme barbu avec une alvéole comme cheveux arriva et traduisit comme si c'était normal:

    -Elle veut savoir ton nom et ce que tu viens faire ici.

    -Ah! Vassago alias Satan, et j'aimerais récupérer du miel.

    Il sortait une flûte et il commença à en jouer. Je m'attendais à des notes. Sauf que ce n'était pas des notes qui sortaient mais des bourdonnements.

    L'abeille communiqua à nouveau avec lui et il me traduit.

    -Elle dit qu'elle est enchantée, et qu'elle est d'accord, il y a bien assez de miel. Mais elle aimerait pouvoir butiner une fleur trouvable uniquement en enfer en échange.

    Je fis la révérence et continuais.

    -Tu peux lui dire merci. Tu peux lui dire aucun souci pour la fleur également mais que je ne vois comment faire étant donner que dès qu'un démon touche une fleur, elle fane et meurt.

    Il traduisit à nouveau puis l'abeille me regarda.

    Elle communiqua avec d'autres abeilles pour qu'elle m'apporte du miel que je mis dans le pot que le troll avait donné et elle me fit signe de monter sur son dos.

    -Euh tu peux lui dire que je suis collant a cause du miel?

    Il traduisit et l'abeille sembla faire ce qui ressembla à un rire. Il me traduisit qu'il n'avait aucun souci pour elle, et que ça m'empêcherait de tomber.

    Je ris doucement puis poussait le pot de miel jusqu'à la sortie et appela Matth qui pris le pot avec reconnaissance, puis s'en alla vite fait.

    Je montais ensuite sur le dos de l'abeille. Le traducteur me demandait si ça allait, et je lui répondis que ce n'était pas désagréable pour une première fois.

    Le voyage jusqu'à mon royaume se fis sans encombre. Je descendais et l'invitait à entrer dans ma chambre pour prendre la fleur lorsque Théo entra dans ma chambre.

    -Vass! Pourquoi t'était si viol...

    Il termina sa phrase en hurlant et en courant en dehors de ma chambre. L'abeille me regardait avec un air interrogatif, mais je la rassurais en lui disant que Théo a une peur bleue des abeilles.

    Je raccompagnais l'abeille et la fleur tout en prenant soin de ne pas la toucher. Une fois dehors, j'utilisais un sort d'agrandissement et l'abeille parti avec.

    Je ne sais pas comment elle va faire pour la maintenir... bien que j'ai vu un jardin avec des fleurs un peu plus loin de la ruche. Je haussais les épaules et en rentrant, Théo passa sa tête et me demanda:

    -Elle est partie?

    -Ouais elle est partie.

    Je ne continuais pas la discussion et allais voir dans ma chambre pour voir si les dragons avaient bien grandi. En effet, ils étaient de taille moyenne. Je ne restais pas, ils étaient en train de dormir.

    Je me demande si je n'ai pas acquis une race de dragon flemmard.

     

     

     

     

    Dédicace a un de mes ex youtubeurs préférer alias StartNewSystem. Tu me manque, matth le troll.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • J'étais en train de partir, lorsque j'ai entendu du bruit. Je suis retourné voir au cas où, et le dragon noir ouvrait les yeux.

    Je suis resté et on c'est regarder tous les deux pendant un moment. J'ai finalement avancé ma main et il a avancé son museau. Il finit par me lécher la main.

    C'était une sensation assez bizarre... Sa langue était rugueuse mais c'était quand même agréable. Je me suis assis sur mon lit et le dragon posa sa tête et ses pattes de devant sur mes jambes.

    Je caressais sa tête et finis par m'endormir. Je me suis fait réveiller par une odeur bizarre... Je reniflais mais je n'arrivais pas à reconnaître l'odeur.

    J'ai ouvert les yeux et je vis que mes vêtements étaient mouillés. Je me suis lever en écartant les bras et les jambes.

    J'entendais un rire étouffer. Théo était caché derrière ma porte avec un seau vide. Il restait un œil de troll dans le seau.

    -Alors toi...

    Je fonçais sur lui et l'attrapais, puis je le balançais à l'endroit où on se débarrasse du jus de troll périmé.

    Mais il m'a attrapé au dernier moment, m'entraînant avec lui dans sa chute.

    -THEO BORDEL

    -J'ai pas dit mon dernier mot!

    Je ne sais pas comment, mais il réussit à aller sur mon dos, et il plongea ma tête en plein dedans.  Pendant qu'il était en train de rire, je me suis retourné pour le faire tomber et j'ai également plongé sa tête dans le jus de troll.

    -Vengeance! Mouhahahaha!

    -Purée Vass tu vas me le payer!

    -Tu me diras combien je te dois alors.

    Il tapa sa main sur son front. J'en profitais pour lui balancer du jus en pleine poire. Mais la riposte ne se fis pas attendre et ça a terminé en bataille.

    Mais bien évidemment, un garde nous annonça la venue de Frida. C'est bizarre je m'y attendais un peu.

    Je balançais une dernière fois du jus sur Théo et dis au garde de faire attendre Frida pendant que j'allais prendre une douche. J'étais en train de me doucher, lorsqu'on essaya d'ouvrir la porte.

    -C'est occuper déjà!

    Mais ça insistait. Je coupais l'eau, mis une serviette autour de ma taille et ouvris. Quelque chose de noir fonça sur moi et me fis tomber. Avant que je ne puisse réagir, je fus accueilli par des léchouilles au visage.

    J'ouvrais les yeux, et remarquais mon dragon noir. Je le caressais sur la tête. 

    Il émit un cri et mes deux autres dragons arrivèrent et se frottaient à moi.

    -Arrêtez les gars je suis chatouilleur!

    Mais bien entendu ils continuèrent, deux d'entre eux s'en prirent même à mes pieds. Bien entendu, Ken et Théo étaient trop occupés de rire de moi pour m'aider.

    Heureusement, des gardes ont écarté les dragons et j'ai pu me relever. Mes pieds étaient glissants à cause de la bave, mais je réussis quand même à aller dans ma chambre pour me changer.

    J'allais mettre le reste de mes vêtements, mais je remarquais quelque chose sur mon lit. Je regardais plus attentivement et je remarquais que c'était une photo que j'avais faite avec Liz, Chris, Théo et Ken.

    Je souriais et je l'accrochais à mon mur en face de mon lit. Pendant ce temps, on ouvrait la porte. Je me suis retourné et Frida était là, rougissante.

    -Oh pardon! je pensais que tu serais habillé.

    -Pas de soucis, j'ai l'habitude.

    Elle se retourna puis continua.

    -L'habitude?

    -Il faut dire que Liz avait l'habitude de débarquer quand j'étais torse nu. Mais à chaque fois elle me narguait et me disait que je prenais du mou, que mon torse était plus musclé d'habitude.

    -Et que lui répondais-tu?

    -Je lui répondais d'aller se faire voir, et je rigolais avec elle. Tu peux te retourner je suis habillé.

    Elle se retourna et me dis :

    -Je vais t'attendre a la salle du trône.

    -Ok, pas de soucis.

    Je la laissais partir la première, puis je la suivis et fermai ma porte.

    Elle à attendu que je m'installe sur le trône, et me parlai.

    -Tiens-j'y pense, tu n'as pas de couronne à porter ou autre chose?

    -Non. Enfin si. Normalement on doit se faire graver au fer rouge le pentagramme sur le bras.

    -Et pourquoi ne l'as tu pas encore?

    -Les prêtres ne voulaient pas, mais j'ai insisté et ils ont bien voulu a une seule condition.

    -Laquelle?

    -Je ne dois pas crier. Tient voila les prêtres.

    Pendant que les prêtres arrivaient, je me remettais torse nu, avançais au milieu de la salle, puis me mis à genoux avec la tête baissée.

    Le plus vieux des prêtres prépara le fer rouge, et me demanda:

    -Est tu prêt?

    Je serrais les poings, et répondu

    -Oui... Je suis prêt.

    Il y a eu un silence, et il planta le fer rouge dans mon bras. Je retins mon cri avec difficulté. La douleur était tellement forte que je laissais échapper quelques larmes. Je les comptais. Six au total.

    Les quelques secondes ou le prêtre à laisser le fer rouge sur mon bras semblaient interminables. Lorsqu'il le retira, je décrispais ma mâchoire et me relevais.

    Les prêtres s'abaissèrent et partirent. Frida voulut utiliser un soin sur mon bras mais je la repoussais.

    -Ça ira merci. Maintenant si tu veux bien patienter, j'ai à faire.

    Je la laissais dans la salle du trône et prit un couteau. J'allais devant la tombe de Chris, je me mettais à genoux et je me plantais le couteau. trois plaies sur chaque bras. Trois plaies pour les six larmes.

    Ken qui passait par là, courra vers moi et me releva.

    -Vass! Mais t'a foutu quoi?!

    -Je me suis infliger mon châtiment. 

    Il ne répondait pas. Je le poussais, et allais dans la salle du trône.

    Frida me regarda avec un air grave. Je l'ignorais et j'allais m'installer sur le trône. Elle allait s'en aller lorsque je lui dis

    -Au fait, Liz ne me reconnaît plus, je ne sais pas pourquoi.

    Elle ne bougea plus l'espace d'un instant, mais elle continua d'avancer la tête baissée. Suite à ça, je quittais la salle du trône et j'allais où Marie logeait avec Alexis et son autre enfant.

    Je frappais à la porte et attendis. Alexis ouvrit la porte, se précipita sur moi pour me faire un câlin, et il remarqua le sang qui coulait de mes bras.

    -Mais... Vous avez faits quoi?

    -Je n'ai pas respecté une promesse que j'ai faits à un ami alors je me suis puni en gros.

    -Tient bonjour mon roi... Wow il c'est passer quoi avec vos bras?

    -Il n'a pas respecté une promesse alors il s'est puni maman!

    Marie me regarda avec un air grave, et me tira sur les bras pour essayer de me faire entrer.

    -Il faut vous soigner! Entrez!

    -Non merci Marie, je ne veux pas être soigné.

    Alexis me poussa également. Il continua:

    -Allez m'sieur! J'ai toujours voulu voir vos ailes!

    -Hmrf. Bon si vous insistez.

    J'entrais, et ils me firent m'installer sur un canapé, pendant que Marie alla chercher des soins.

    Alexis se colla littéralement à moi. Je fus assez surpris à vrai dire. Personne ne me collait avant. On me fuyait plutôt.

    -Je peux voir vos ailes monsieur?

    -Oh! Oui bien sûr.

    Je déployait mes ailes. Alexis les caressait avec douceur. Pendant ce temps, Marie arrivait avec différentes herbes.

    -Alexis! Laisse donc tranquille le roi!

    -Laissez le Marie, ça ne me dérange pas.

    -Mais...

    -Laissez-le je vous dis.

    -Bon si vous voulez. Faites attention le mélange est très efficace mais ça risque de piquer un peu.

    -Vous inquiétez pas, j'ai une peau de crocodile et puis quand on est marqué au fer rouge je ne pense pas qu'on puisse trouver pire douleur.

    -Quoi?!

    -Oui c'est une coutume ici. Quand on est roi on doit le marquer au fer rouge.

    Elle resta avec le chiffon suspendu dans sa main. Elle le remit dans un flacon et partit dans une autre pièce.

    -J'ai dit quelque chose de mal?

    -Elle n'est pas habituée ne vous inquiétez pas.

    -Si tu le dis. Au fait, ton entraînement commencera demain si tu le veux.

    -Oh oui alors!

    -Bien. Alors a demain.

    Je saluais de la main l'autre enfant de Marie et partais. Ceci fait, je regardait l'intérieur de mes bras, et vis qu'ils saignèrent encore.

    Mais peut m'importait. Je récupérerais le sang qui continuera de couler, je le mettrais en bouteille et je le laisserais à côté de la tombe de Chris.

    Je sais, nos coutumes peuvent vous sembler étranges, mais voilà.

    Bienvenue en enfer.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique