• Heureusement, elle ne l'avait pas vu... ELLE... pas Théo.

    -Tu m'as vu?

    -Vu quoi?

    -Ouf... non rien t'inquiète.

    Je suis retourner dans ma chambre, en claquant la porte pour bien montrer que c'était pas le moment de venir.

    J'étais en train d'aiguiser une arme, lorsqu'un oiseau est venu se poster sur mon épaule. 

    -Tient? Un message... De Liz?

    Salut Vass

    Je me suis bien amusée pendant notre séjour en enfer. J'ai même pu utiliser quelques tours que tu m'as appris. Seul problème, mon père les a vu et m'as demandé d'où ils venaient... J'ai dû lui dire que je t'avais vu faire ses tours et il est devenu furieux... il m'a dit que s'il te voyait, qu'il me bannirait...

    Je ne sais pas quoi faire Vassago... Aide moi s'il te plaît...

    Liz

    -Je m'en doutait tient. Heureusement que je ne lui ai pas enseigné des tours de démons.  Bon ben il me reste plus qu'a lui répondre.

    Yo Liz

    Ah mais j'y comptais bien à ce que tu t'amuses non mais ho. Mais ton histoire avec ton père m'intrigue un peu. Je pense qu'il dit ça uniquement pour qu'on ne se voit plus tu sais.

    écoute, je te renvoie ta colombe pour te dire de me retrouver demain à la forêt des yétis. J'aimerais avoir une discussion sérieuse en tête à tête avec toi.

    Vass

    -Voilà. Maintenant retourne d'où tu viens Coco et transmet le message a la fille aînée de Zeus.

    Pendant ce temps, je filais voir réellement  mon oncle Hadès pour qu'il puisse m'enseigner quelques rites vaudou on ne sait jamais.

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  -Halte jeune démon!

    -Vous êtes?

    -Je suis la tante de Liz, celle que tu appelles cocotte.

    -Ah? enchanté mam'zelle. Dis je en faisant la révérence.

    -Tient, on a le sens de la courtoisie chez les démons? 

    -Bah ouais j'ai le sens de la courtoisie par rapport à vous.  À venir m'agresser sans que je vous demande rien.

    -Tait toi, petit insolent! 

    -Je ne fais que me défendre. Bon c'est pas tout ça mais j'aimerai voir Hadès moi. Au revoir.

    Je repartais donc, tout en râlant.

    -Non mais ho, pour qui elle se prend celle-là? Décidément on parle des démons mais les anges sont pas mieux.

    Mais bon, j'ai continuer mon chemin jusqu'à arriver a la maison d'Hadès, mon Oncle, que je voyais de loin, assis sur le trône avec cerbère.

    -Salut mon Oncle!

    -Salut mon neveu.

    -ça faisait longtemps.

    -Ouaip. Tu commençais même à manquer à Cerbère. 

    -Oh c'est vrai mon vieux? Et ben.

    -Eh oui... Et t'a bien grandi aussi! Bientôt tu dépasseras ton père! 

    -Eh oui. Encore quelque centimètre et je le dépasserai. Répondis-je, en caressant les têtes de Cerbère.

    -Et ben... Comme le temps passe vite.

    -Ouaip.

    -Bon j'imagine que tu n'est pas venu pour le plaisir?

    -Non en effet. J'aimerais apprendre quelque rites vaudou.

    -Ah? Et pourquoi donc?

    -Et bien... Je me disais que ça pourrait servir pour plus tard, pour mes combats.

    -Hum... Ouais pourquoi pas. Mais ne dis pas d'où ils viennent dans ce cas sinon je risque d'avoir des ennuis.

    -Je serais muet comme une tombe mon Oncle!  Ah oui, tu connais une déesse qui serait la tante d'une certaine Liz?

    -Oh oui je la connais... C'est Frida, déesse qui déteste au plus haut point les démons. Pourquoi?

    -J'ai eu affaire à elle en venant chez toi.

    -Pffff... Et qu'a-t-elle dis?

    -Eh bien qu'elle ne savait pas que les démons avaient de la courtoisie, étant donné que je lui avais faits la révérence. Mais je lui ai répondu qu'elle n'avait pas le sens de la courtoisie non plus, vu la manière dont elle m'a répondu.

    -Tu as bien fait. Qu'est-ce qu'elle peut m'énerver elle.

    Je souriais en entendant ça et je filais dans sa bibliothèque.

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • J'ai passé le restant de la journée a la bibliothèque. Je suis même tombé endormi dedans. Heureusement pour moi le concierge m'as porté dans mon lit mais je me suis réveillé avec un mal de crâne pas possible.

    -Ouïe... ma tête...

    -Alors on se réveille enfin? disait une voix que je n'ai pas reconnue tout de suite.

    -Qui c'est qui me cause?

    -Et ben alors? on reconnaît pas la voix de son vieux pote?

    -Hein?

    Je me suis retourné et c'était Chris. Je ne sais pas pourquoi je ne l'avais pas reconnu.

    -Ah salut Chris.

    -Ouais c'est ça salut Mossieur qui ne reconnaît pas ses potes.

    -Oh ça va hein j'ai un peu mal dormi c'est pas ma faute ok?

    -Toujours des excuses... Disait-t-il en soupirant.

    -Rho merde!

    -C'est ça. Bon j'y vais a plus.

    -Ok. Je vais me décrasser perso. (Faut que je me fasse bien, pour cocotte).

    Une fois laver et habiller, j'ai tenter de me coiffer,  Théo m'as appeler.

    -Vass!

    -Quoi?

    -T'as du courrier.

    -Evidemment quand je me coiffe! Elle est où?

    -Je l'ai mise dans ta chambre.

    -Ça valait bien la peine de me faire descendre!

    Je suis remonter pour prendre la lettre et la lire. C'était encore une lettre de Liz.

    Salut Vassago

    J'ai un petit problème... Mon père veut pas que je sorte aujourd'hui... Ne me demande pas la raison, j'en sais strictement rien!

    Mais si par bonheur, tu pourrais venir dans ma chambre, comme je l'ai faits avec toi, ce s'rai sympa!

    Merci d'avance

    Liz

    -Hmpf... je lui dois bien ça. Je ne peux pas refuser.

    Yo cocotte.

    Ouaip je comprends ça les problèmes avec les parents généralement ça embête pas mal.

    Enfin bon je viendrai. Je te dois bien ça après tout étant donné que je t'ai demandé de venir dans ma chambre en enfer. Dès que cette lettre s'ra envoyée, je filerai au paradis direct.

    Allez, a toute

    Vass.

    Une fois le faucon envoyé, j'ai dis à mon père que je partais au gobelin hurleur et partis.

    -Hors de question de dire que je vais au paradis, il me tuerait. D'ailleurs, j'espère ne pas tomber sur Frida.

    Mais heureusement pour moi je ne l'ai pas croisée. Le chemin jusqu'au paradis c'est passer sans encombres.  

    -Dis donc. Je ne pensais pas que ça ressemblait à ça, le...

    Je n'ai même pas eu le temps d'ajouter un autre mot que deux paires de mains me couvrirent les yeux et la bouche. 

    Une fois qu'elles étaient enlevées, je me suis retrouvé dans une chambre, avec Liz qui m'observait.

    -Ça va?

    -Ça aurait pu aller mieux, si j'aurais pas eu ce chaleureux accueil.

    -Désoler .. Et mais je te ferais signaler que tu m'as accueilli de la même façon!

    -Oh ça va hein! Disais-je, en me relevant.

    Une fois debout, elle se jeta dans mes bras. Je fus étonné de sa légèreté, je la pensais plus lourde.

    -Alors... c'est une tradition chez les anges?

    -Tradition de quoi?

    -Bah... de se jeter dans les bras des démons tient.

    -Ah? heu non... c'est juste une chose que je fais avec les personnes que j'apprécie.

    Je fus assez étonné de sa réponse.

    Je pense que des liens commencent entre nous deux.

     


    votre commentaire
  • -Sinon cocotte, tu voudrais pas descendre des fois? je commence à fatiguer la.

    Elle me répondit avec un regard froid que je ne connaissais pas aux anges.

    -Eh dis donc tu pourrais lancer un autre regard tu veux?

    -Tient, j'ai une impression de déjà-vu.

    -Comment ça une impression de déjà-vu?

    -Tu te souviens pas? Lors de notre seconde rencontre mon coco.

    -Hein? Je me souviens vraiment pas.

    -Et ben! Un démon poisson rouge c'est nouveau ça?

    -Rhô ça va hein! Et en plus de ça, t'est même pas encore descendue.

    -Rhô excusez-moi MOSSIEUR L'Démon! Disait-elle en descendant.

    -Enfin.

    Quand je me suis approché pour la saisir par-derrière, j'ai commencé à avoir des vertiges.

    -Je crois que je ferais bien de partir.

    -Pourquoi?

    -Désoler... Je me sens pas bien.

    -Heu... bien!

    J'ai utilisé mes dernières forces pour me téléporter dans ma chambre, ou je finis évanoui.

    Lorsque je me suis réveillé, j'étais dans mon lit, entourer de mon père, de Chris et de Théo.

    -Qu'est-ce qu'il c'est passer?

    -Ben on a entendu un bruit, et après on t'as retrouvé par terre.

    -Ah bon?

    -Mais qu'est-ce qu'il c'est passer Fils?

    -J'en sais rien... j'ai juste eu une vision et me voilà à terre.

    -Quel genre de vision? demandait Théo.

    -Et bien... Dans ma vision, je voyais un démon qui me ressemblait terriblement. Sauf que le démon avait une sorte d'infection, une espèce de bras qui sortait du bas de son dos.

    Ils ne répondaient rien... Mais je voyais dans leur regard un signe d'inquiétude. Et si c'était moi, ce démon?

     


    votre commentaire
  • -Dis donc les gars vous pourriez dire quelque chose? ça me fout la frousse.

    -Ben... tu veux qu'on dise quoi Vass?

    -Je sais pas Théo, n'importe quoi mais quelque chose parce que là ça fait vide.

    Bien évidemment, personne ne répondait.

    -Et ben quoi? on a décidé de faire la gueule aujourd'hui?

    Suite à ça, mon père, Chris et Théo partaient.

    -Et ben... je m'évanouis, je dis que j'ai une vision et on part aussi sec? bah bravo.

    J'ai regardé la porte un moment avant de décider de sortir de mon lit pour les rejoindre. Mais quelque chose me grattait dans le bas du dos. J'ai été chercher un miroir pour voir, et j'ai compris. Il y'a... Une chose, comme une espèce d'excroissance située dans le bas de mon dos qui se tortillait. J'avais même l'impression que ce truc grandissait de minutes en minutes.

    -Mais? Que ce passe t'il?! Une minute... Ma vision!

    En effet... J'avais eu cette vision avant-hier,  et voilà qu'aujourd'hui elle se réalise. Je ferais mieux de faire attention à mes visions la prochaine fois.

    Rien n'empêche que je me suis poser plein de questions. Mais où pourrait je avoir les réponses à ces questions?

    -Peut être que mon oncle pourrait me donner des réponses. Par contre, faudrait peut être que j'envoie un message à Liz aussi... Au cas où elle voudrait passer il vaut mieux vaut la prévenir.

    Mais la lettre arriverait peut être trop tard... c'est pour ça que je décidais de lui envoyer un message par télépathie.

    Bon voila Liz. Je dois partir chez mon oncle Hadès en vitesse. Ne viens surtout pas. Parce que d'un tu risquerais de tomber sur mon père. Et de deux je ne suis vraiment pas en état pour qu'on se voie. Je sais pas vraiment t'expliquer.

    À plus tard Liz.

    -Et voilà... Message envoyé.

    J'espère que j'aurais les réponses à mes questions.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique