• Pendant le trajet pour aller chez mon oncle, Nicolas me posa d'étranges questions du genre

    -Combien y'a t'il de gardes et pendant combien de temps ils sont de garde? Le nombre de relèves les moments où il n'y a aucune surveillance?

    -Tu poses bien d'étranges questions.

    -Je sais, mais votre oncle tient à s'assurer que le palais est bien gardé.

    -Hmm... Bah je vais lui dire moi-même nous sommes arrivé chez lui.

    -Est-ce que je peux vous accompagner?

    -Non ça ira.

    -D'accord.

    Il est parti s'asseoir sur une pierre pour patienter. Pour ma part, je suis aller dans la salle du trône.

    -Bonjour mon oncle.

    -Salut Vass, où devrais je dire... mon roi?

    -Je vois que tu est au courant de l'assassinat?

    -Et comment! L'assassinat de ton père a parcouru les enfers, pas un seul démon ne le sait pas. Et d'après certains espions que j'ai envoyés au paradis, la nouvelle se transmet aussi là-bas.

    -Super. Mais rien n'empêche que je suis leur roi et que donc ils feraient bien de se tenir à carreau s'ils veulent pas être exilés sur la terre.

    -Ouaip. J'ai entendu dire aussi que certains profiteraient de ton jeune âge pour s'emparer du trône alors je te conseillerai de faire attention.

    -Tient c'est exactement ce que m'a dit ton envoyé.

    -Mon envoyé?

    -Oui. Un démon furtif qui répond au nom de Nicolas.

    -Ça ne me dit rien...

    -Ah bon?

    -Yep. Fais bien attention je ne sais pas pourquoi mais je sens que ce démon va vouloir t'assassiner pour le trône.

    -J'ai pensé la même chose. Je vais te donner ceci au cas où.

    Après lui avoir donné l'objet, je suis parti retrouver Nicolas, qui était en train de discuter avec les gardes. 

     -Tout c'est bien passé avec Hadès?

    -Oui ça c'est très bien passer Nicolas.

    -Au passage messire, j'ai une petite idée d'où pourrait se trouver votre fiancée!

    -Ah oui? Et où ça?

    -Euh... je ne puis le dire exactement désoler, il va falloir que vous m'accompagniez.

    -D'accord ça marche. il faut juste que j'aie chercher quelque chose.

    -D'accord mais faites vite s'il vous plaît.

    -Oui ça ne sera pas long.

    Je suis parti chercher mes épées. J'ai usé d'un sort pour les rendre invisibles, avant de les mettre dans mon dos. 

    Une fois cela fait, je suis retourné près Nicolas pour que l'on puisse partir tous les deux. L'avenir nous dira s'il est un traître ou non.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires